Actualités

Accueil / Actualités / Banque / ✔ La plateformisation des services financiers proposés dans les circuits B2B2C n’est plus une chimère !

✔ La plateformisation des services financiers proposés dans les circuits B2B2C n’est plus une chimère !

Mise en ligne le 05/11/2019 à 08:38
✔ La plateformisation des services financiers proposés dans les circuits B2B2C n’est plus une chimère !

Paris le 05 novembre 2019 - La plateformisation des services financiers proposés dans les circuits B2B2C n’est plus une chimère : avec Eloa, elle devient une réalité et une opportunité accessible à tous les distributeurs sous leur propre marque !

La digitalisation de la distribution B2B2C de produits bancaires et de produits d’assurances était jusqu’à maintenant l’apanage des établissements bancaires et des assureurs/courtiers grossistes. Elle avait lieu dans des espaces de distribution dédiés : des extranets ou des plateformes globalement fermées et peu adaptées aux métiers des professionnels et distributeurs en relation directe avec les clients.

Grâce à Eloa, la digitalisation de la distribution des services financiers en B2B2C devient maintenant accessible à tous ceux qui souhaitent accompagner les projets de leurs clients, les financer et les assurer : les agents immobiliers (qu’ils soient franchisés, salariés ou mandataires indépendants), les promoteurs, les constructeurs de maisons individuelles, les administrateurs de biens, les courtiers en crédit et en regroupement de crédits, les courtiers en assurance, les conseillers en gestion de patrimoine, les concessionnaires auto, les mandataires en véhicules d’occasion, la grande distribution spécialisée…

Prenons trois exemples pour illustrer la révolution B2B2C à l’œuvre avec la plateforme Eloa.

Premier exemple, avec un réseau de mandataires immobiliers. Il peut créer sa propre plateforme en marque blanche pour digitaliser intégralement sa relation client, simplifier la gestion administrative de ses transactions, compléter son offre de services (et ses revenus !), sécuriser le financement de ses clients en collaborant avec ses partenaires professionnels (courtiers, banquiers, notaires...) et fidéliser ses clients avec des offres de crédit pour les travaux ou les équipements de la maison et des offres d’assurance pour protéger les logements.

Deuxième exemple, un réseau de courtiers en crédit. Il peut également créer sa propre plateforme en marque blanche, en retirer les mêmes bénéfices et aller encore plus loin en utilisant sa plateforme pour y adjoindre l’ensemble de ses apporteurs d’affaires (qu’ils soient ses mandataires ou non), digitaliser les produits d’assurance qu’il souhaite proposer à ses clients et proposer à ses plus gros partenaires (par exemple un gros promoteur immobilier) une plateforme à leurs propres couleurs pour maximiser leur collaboration.

Enfin, troisième exemple avec une banque. Ses clients, les courtiers et les professionnels de l’immobilier avec lesquels elle est en relation bénéficieront du déploiement d’une plateforme propre à leur banque grâce au temps qu’elle leur fera gagner et à la fluidité des échanges d’information qu’elle permet entre tous les intervenants. Sans parler des équipes en charge du crédit immobilier qui bénéficieront enfin d’une interface dédiée pour échanger avec les courtiers et les prescripteurs immobiliers et remplacer ainsi les multiples échanges de mail voire les dépôts de dossier papier en agence… ! Cerise sur le gâteau, la banque peut alors aussi digitaliser sur cette plateforme les produits d’assurance qu’elle souhaite proposer à ses clients en même temps que le crédit, mettre cette plateforme à disposition de ses grands partenaires apporteurs d’affaires et créer ainsi de nouveaux canaux de distribution inexploités jusqu’ici.

SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX